top of page
Rechercher

Traverser la tempête

Est-ce que tu gardes ton cap en ce moment ?

Est-ce que tu es ébranlé.e par ce chaos extérieur ?


Ce qui se passe à l’extérieur de moi ne devrait pas influencer mon état intérieur, si je suis ancré.e, centré.e et si je prends soin du passé qui entrave mon présent.


Te sens-tu en insécurité parce que tu entends tout et son contraire ?

As-tu peur ?

Si cela est le cas, c’est que les événements actuels viennent peut-être réveiller une situation inachevée, qui se réactive au miroir de ce qu’il se passe à l’extérieur.


Ressenti et retentissement

Je fais la différence entre mon ressenti (ici et maintenant) et le retentissement (un de ces fameux boutons rouges de mon enfance). S’il y a une émotion, je t’invite à faire un pas dans ton archéologie personnelle (ton histoire), car l’émotion est le signal que quelque chose n’est pas réglé. Plus cette émotion est grande et plus elle indique qu'elle est basée sur une blessure importante vécue très jeune.


Lorsque les émotions prennent le dessus, je ne suis plus maître de ma vie. Les émotions difficiles à vivre sont la peur, la colère, la tristesse, le dégoût, la surprise. Cela arrive lorsque :

- J’accuse l’autre ou m’auto-accuse.

- Je doute ou me méfie de l’autre ou de moi-même.

- Je mens. Quelle peur se cache derrière ce mensonge? De ne pas être aimé.e, respecté.e? La peur d’être pris.e en défaut? La peur de montrer ma vulnérabilité?

- Je me justifie, je veux absolument que l’autre comprenne et m’approuve.

- Je veux avoir raison à tout prix.

- Je suis sans arrêt sur la défensive, me sentant facilement attaqué.


La bonne nouvelle, c’est que derrière toute peur se cache un désir, que je peux nourrir au lieu de nourrir la peur. Prendre conscience de ma peur (l’émotion est un signal) m’aide à guérir mon passé, à terminer une situation inachevée ou à prendre soin d’un besoin non satisfait.


Ressenti et croyances

Je différencie également le ressenti des croyances que j’ai pu me forger par suite d’expériences douloureuses du passé. Celles sur lesquelles j’ai bâti une idée forte et puissante, pour survivre à quelque chose de difficile à vivre. Cependant, une croyance limitante n’est pas utile au présent et il est judicieux d’y renoncer, pour la remplacer par une croyance positive.


Répression imaginaire

Connais-tu la répression imaginaire ? C’est l’histoire que je me raconte dans le futur, mais qui n’arrivera peut-être jamais. Je donne souvent l’image de la « moulinette intérieure », où ma pensée s’envole en imaginant une multitude de dénouements plus ou moins probables.

Elle est souvent liée aux peurs, qui m’empêchent de faire, de dire ou d’agir, en pensant à ce qu’il pourrait se passer, si…


Je te propose quelques pistes pour t’aider à rester dans le présent.


1) Si tu as des peurs, interroge-toi sur leur origine.

2) Si une peur persiste, déroule-la et vois le pire de ce qui pourrait arriver. Cela désamorce la moulinette intérieure.

3) Si tu as des croyances, renonces-y et remplace-les par des croyances positives.


N’oublie pas que l’archéologie personnelle demande du courage et est un chemin parfois long. Sois doux avec toi-même, le monde en a besoin. Tu verras que moins il y a de peurs en toi, plus tu as fait le ménage dans ta vie passée, plus tu seras serein et confiant et la tempête n’aura plus de prise sur toi.


Je t’accompagne volontiers à l’écoute de ton passé, afin de trouver les outils qui pourront te suivre dans ton cheminement personnel.


J’organise un atelier spécifique pour retrouver la confiance et savoir comment traverser tes émotions. Tu trouveras plus d’infos ici.






41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page