top of page
Rechercher

Être (ou devenir) proche-aidant

Je suis devenu proche-aidante Il y a 6 ans, lorsque ma maman a fait un grave AVC du pont cérébral.


Je te passe les détails des émotions qui m’ont traversées depuis l’annonce de l’accident à sa sortie des hôpitaux…


Malgré le fait que j’ai « perdu » ma maman d’avant -de qui j’étais très proche- j’en ai tiré des leçons je dont je peux témoigner aujourd’hui :


Le sentiment d'impuissance

J’ai toujours voulu le meilleur pour elle (de mon point de vue). Mais SON meilleur, son mieux n’est pas forcément le mien.

Quelquefois on a envie de faire à la place de l’autre ou de s’arracher les cheveux quand les choix de l’autre ne semblent pas judicieux.


👉 Reste à ton bout de relation

👉 Partage ta vision avec l’autre

👉 Et laisse faire...

(pour autant que la capacité de discernement soit intacte).


Communiquer, communiquer, communiquer

Si c’est possible, communique directement avec la personne concernée en faisant des demandes claires.

🔧 De quoi a-t-elle besoin ?

🔑 Comment peux-tu l’aider ?

🆘 Quelles ressources et soutien est-elle prête à accepter ?


Ne reste pas seul.e, il y a de nombreux organismes qui sont là pour ça. Parles-en autour de toi, demande de l’aide et du soutien.


Et toi, tu as vécu d’autres situations ? Partage ton expérience et les leçons que tu as apprises dans les commentaires!





13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page